Histoire

Voilà un texte que j’ai écrit en Juin 2009, que je publie ici tel qu’il était écrit. Si je réécris ce texte aujourd’hui, le vocabulaire fervent et naïve changera, mais surement pas l’esprit!

Avec les premières notes de musique, commence l’histoire que je rêvais tant d’écrire, c’est avec la voix effrénée sans frontière qui s’élève, que mon histoire se déchaîne

« كل واحد منا فقلبه حكايات  répète la chanson ; et c’est là que  mon cœur débordé d’histoires  commence à raconter, à se révéler. L’histoire est simple, de la même simplicité de la vie de la mort. La même simplicité du début et de la fin. Soudaine et douce.

Et ça commence par la révélation. Au contraire de ce que pense les gens, la révélation n’est pas un phénomène extraordinaire, ni un drame incontournable, Elle n’est pas accompagné ni par la tristesse, ni par l’hystérie ni même par  la transe. Elle vient. Elle est la, C’est la flèche qui transperce ton cœur  sans faire couler une goutte de sang. C’est toute ton existence qui n’est plus. Tu changes…. Pourquoi j’emploie le « Tu ». C’est le « je » qui est l’héro de cette histoire. De cette histoire simple. De cette une fille simple qui vit. Qui décide de vivre avec toute la force qu’existe dans ce verbe, avec toute cette volonté que contient le verbe, avec une conscience lucide de toute la faiblesse que contient le verbe, de l’incapacité pour changer.

J’ai longtemps évité de parler  de TOI. J’éprouvais toujours la gêne que m’inspirent les anciennes traces de mon non croyance. J’avais honte je l’avoue. Mais l’éblouissement que j’ai eu sous l’effet de TA découverte me laisse toujours ébahie de certitude. Vers TOI, TOI le dénié que je retourne. Je t’ai découvert et à la fois je me suis découverte. TOI mon DIEU. TOI, la certitude et le dénie.

Et c’est avec la certitude que je finirais cette histoire. Je la commence.

Avant… avant c’étais le début.. et après ? C’est la mort et pendant.. C’est la vie. Qui commence et qui finisse. L’histoire c’est une fille.. une jeune fille, comme toutes les autres, rien de particulier, sauf… que la vie avec toute sa vitalité et sa force et ses possibilistes n’arrête pas de la surprendre….

Avant.. C’était le sommeil …. Et après … c’est le réveil ?

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s