Pensees …

30/03/2004

Je me retire, je le sens en moi, je me retire, assez de bruit, du monde, je retourne à ma place là haut, là-bas seule.

Je résiste? Si je résistes mais est ce je dois résister. Assez de bruit, j’ai vécu assez dans le monde, ou plutôt au bord du monde, je suis fatiguée. Je me retire comme les derniers reflets d’ombres glissant sur le sol laissant dernière eux la lumière régner.

Fatiguée c’est certain………pourtant je suis jeune, c’est pas juste, je commence juste de m’ouvrir au soleil,  c’était beau le soleil, mais trop fragile aux lumières, ces rayons flamboyants me brûlent les pétales. C’était trop le soleil.  Trop pour les petits papillons étendant leurs ailes nouveaux, les agitent croyant qu’ils les garderont pour toujours, les petits ailes fragiles fondent, brûlent au premier approche de la lumière.

Je me retire,le dos courbée, les épaules inclinés, je suis fatiguée comme 100 ans de tristesse, épuisée, vidée…. C’est fini …. C’est fini…… c’est fini…..

Là-haut c’est le calme agité, fébrile, calme prisonnier qui tourne et tourne au rond. Mais c’est rassurant.. C’est haut … loin…le globe en cristal se ferme autour…..et c’est le doux prison……. C’est le non –temps…….tout bascule dehors………tout s’arrête dedans….. c’est doux amer… tu tends la main et tu tiens le vide réconfortant

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s